#PS31

Privatisation de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac : communiqué de presse de Monique Iborra et Catherine Lemorton

Le par

Monique IBORRA et Catherine LEMORTON, députées de la Haute-Garonne, ont été reçues, ce jour, par Emmanuel MACRON, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique pour traiter de la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac et  de ses incidences sur les sociétés Airbus, ATR ainsi que sur les cotraitants, sous-traitants et les personnels de l’aéroport. Cette rencontre faisait suite à celle de mardi avec Alain VIDALIES.

Plusieurs points paraissent importants et sont de nature à apaiser et rassurer les différents acteurs économiques locaux.

Il leur a été assuré que le cahier des charges de l’appel d’offres prenait en compte la spécificité des enjeux des entreprises aéronautiques. La présence d’Airbus sur ce territoire est et restera une priorité des pouvoirs publics.

L’Agence des Participations de l’Etat s’engage, par ailleurs, à informer les candidats du caractère obligatoire de signature d’un avenant conventionnel sécurisant notamment l’utilisation de la piste de l’aéroport pour les vols d’essai. Tout refus de signature de cet avenant rendra l’offre caduque.

Monique IBORRA et Catherine LEMORTON, après négociation avec les Ministres concernés, ont obtenu  que les collectivités territoriales  intéressées et parties prenantes soient associées à l’examen des offres, une fois l’ouverture des plis effectuée le 31 octobre.

Un regard tout particulier sera posé sur le volet social des offres en concurrence. Un courrier émanant des autorités compétentes va être envoyé aux Présidents de ces collectivités dans les jours à venir.

Monique IBORRA et Catherine LEMORTON restent néanmoins très vigilantes quant à la prorogation de la convention d’AOT (Autorisation d’Occupation Temporaire) pour une durée excédant le terme de la concession aéroportuaire jusqu’en 2078, élément actuellement en négociation entres les ministres traitant le dossier.

Monique IBORRA et Catherine LEMORTON sont satisfaites de ces avancées obtenues et restent en contact direct avec les ministres concernés et leurs cabinets.

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :