#PS31

Pierre Izard : « la question de la majorité publique reste posée » pour Toulouse-Blagnac

Le par

« Dès que l’Etat a annoncé son intention de vendre ses parts dans la société aéroportuaire Toulouse-Blagnac, j’ai manifesté mon opposition à ce qui s’avère être la privatisation d’un équipement public stratégique majeur.

Aujourd’hui, la question de la majorité publique reste néanmoins posée de par la nature de la relation entre l’Etat et le consortium privé. Car dans une entreprise, la majorité dépend plus des accords passés entre les actionnaires que de la répartition des actions.

Ces sont les raisons pour lesquelles le Conseil Général s’est battu avec ses partenaires publics, Conseil Régional, Métropole de Toulouse et CCI, et il continuera de se battre pour renouveler une minorité de blocage publique qui était vouée à disparaître.

Le Conseil Général restera extrêmement vigilant sur ce dossier et fera tout pour consolider cette minorité publique de blocage, qui devra être garante du service public, de la prise en compte des intérêts industriels aéronautiques, de la situation des salariés de l’aéroport et des préoccupations des riverains. »

Izard

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :