#PS31

Les commissions fédérales

La commission Europe – International

La commission fédérale Europe-International rassemble les militants qui souhaitent approfondir les questions relatives à la construction politique et sociale de l’Union européenne et l’ensemble des sujets internationaux.
Elle se réunit environ une fois par mois. Un groupe de travail est chargé de l’animation militante (organisation d’événements, mise en place des campagnes…). D’autres réunions sont l’occasion d’une discussion thématique, parfois avec un intervenant extérieur.
Nous familiariser avec notre sujet pour pouvoir ensuite mieux défendre notre conception de l’Europe et notre vision des problématiques internationales est la première fonction de cette commission. Nous travaillons aussi à faire vivre le débat sur ces enjeux au sein de la fédération, dans les sections, en lien avec les élus.
Nous sommes aussi des militants actifs du Parti Socialiste Européen (PSE).
Nous constituons un «City groupe» -c’est à un dire un groupe local du PSE- depuis 2009. A ce titre, nous en relayons les initiatives afin que les militants de Haute-Garonne puissent y prendre toute leur part. De la même manière, nous sommes particulièrement attachés à développer des liens forts avec nos partis frères en Europe et au-delà. Enfin, parce que nous sommes des militants politiques, nous sommes en première ligne pour porter notre vision de l’Europe dans notre département, à l’occasion des élections européennes notamment.
Commission animée par Anne Tousche

La commission droits des femmes

La commission « droits des femmes » se propose de réfléchir à toutes les questions qui touchent à l’égalité femmes hommes (l’égalité professionnelle, la parité, les violences mais aussi la représentation des femmes dans la société ou les stéréotypes de genre…) Si les droits des femmes existent bel et bien aujourd’hui, ils ne sont pas toujours respectés. Intégrer la problématique de l’égalité et défendre ces droits n’est pas chose aisée et il faut bien souvent agir sur les mentalités. Le contexte actuel est propice à ce travail : nous avons un ministère pour les droits des femmes, des initiatives internationales voient le jour (One billion rising) et notre gouvernement réaffirme régulièrement  son engagement pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
Aussi, cette commission fédérale a pour but de promouvoir les droits des femmes dans notre parti comme dans la société. Les militantes et les militants qui souhaitent se mobiliser auront l’occasion de venir échanger et débattre régulièrement. Des thématiques seront choisies et des réflexions seront menées ; des rencontres pourront être organisées.
Ces réflexions et rencontres militantes nous conduiront à des actions locales pour favoriser l’égalité femmes hommes.
Les socialistes portent l’égalité femmes hommes depuis toujours, elle fait partie de nos valeurs et nous savons que nous devons rester précurseur-e-s en la matière, c’est pourquoi nous espérons être nombreuses et nombreux lors de ces réunions.
Commission animée par Nataly Breda

La commission DiversitéS

La commission fédérale « Diversités » invite les militantes et militants Haut-garonnais à se mobiliser contre les diverses formes de discrimination -qu’il s’agisse de discriminations en rapport avec les origines (racisme, discrimination à l’embauche, contrôle au faciès…), le handicap (non-respect des droits des personnes en situation de handicap,  accessibilité…), la sexualité (droits LGBT), etc. Parallèlement à la défense de ces droits, il faut promouvoir les diversités de notre société qui sont aussi sa richesse. Lutter contre toutes les discriminations, ouvrir de nouveaux droits (mariage pour tous les couples, droit de vote des étrangers…), telle est l’ambition de notre parti et du gouvernement socialiste.
Avec toutes celles et tous ceux qui souhaitent s’engager en faveur de l’égalité réelle, la commission « Diversités » abordera les mécanismes de discrimination afin de les connaître et de les combattre. Au plan local, des actions et échanges viendront nourrir notre réflexion collective. Nous nous réunirons tous les deux mois environ.
Commission animée par Nataly Breda

La commission emploi – économie

Le chômage est une préoccupation majeure des Français-e-s. Dans une situation économique difficile mais où il existe des marges de manœuvre, le développement économique créateur d’emploi est la priorité du gouvernement. On deoit le soutenir et communiquer sur son action, tout en étant lucide et force de proposition.
Ce sont les objectifs de la commission fédérale emploi-économie : former les militant-e-s socialistes sur ces deux thèmes ; proposer des solutions locales / des outils pour les élus locaux ; contribuer au débat national. Cette commission rassemble tou-te-s les militant-e-s qui souhaitent contribuer au débat et apporter leur expérience, de salarié-e, de chef-fe d’entreprise, d’acteur/trice du monde du travail ou de la formation professionnelle… Elle se réunit environ une fois par mois, et fait régulièrement appel à des intervenant-e-s extérieur-e-s au PS.
Sous la houlette de Jérôme Buisson, secrétaire fédéral à l’emploi et au dialogue social, la commission s’est réunie le 11 mars pour, notamment, établir son plan de travail 2013. La réunion du mois d’avril sera consacrée à l’accord national interprofessionnel « compétitivité et sécurisation de l’emploi », et des formations vont être proposées prochainement aux militant-e-s.
Commission animée par Julien Klotz

Commission réforme de l’Etat, décentralisation, rénovation de la vie politique

La Fédération de la Haute-Garonne a souhaité constituer une nouvelle commission chargée de travailler sur la Réforme de l’Etat, la décentralisation, et la modernisation de la vie politique.
En effet, des textes importants sont en préparation dans ce domaine : le projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux, et des délégués communautaires est en cours d’examen par le Parlement, impliquant notamment des changements d’envergure des cartes départementales pour permettre de conserver l’ancrage territorial des élus, tout en améliorant leur représentativité, et de poursuivre l’objectif de parité au sein des assemblées départementales, qui ne comptent aujourd’hui que 13.8% de femmes.
L’acte III de la Décentralisation et de réforme de l’action publique, dont le projet de loi est en cours d’examen par le Conseil d’Etat, sera soumis au Parlement dans les prochaines semaines. Il vise à clarifier les compétences des collectivités territoriales entre elles et à l’égard de l’Etat dans le souci d’une meilleure pertinence et efficacité des décisions publiques.
Enfin, le Premier Ministre et le Président de la République ont annoncé le vote, avant l’été, d’une loi sur la rénovation et la déontologie de la vie publique, inspirée des travaux de la Commission Jospin, qui vise à endiguer la crise de confiance et de légitimité traversée par notre démocratie, aggravée par les difficultés économiques qui donnent le sentiment d’impuissance de l’action publique. Des mesures de modernisation de l’élection présidentielle, de renforcement du pluralisme et de la représentativité au Parlement, de rupture avec la pratique du cumul des mandats, de réforme du statut juridictionnel du Président de la République et des ministres, et de déontologie des responsables publics, devraient être prochainement soumises au Parlement.
Commission animée par Elisabeth L’Helgoualc’h

Commission culture « au cœur de notre action politique »

La Commission fédérale Culture a pour ambition de replacer la Culture au cœur de nos débats politiques, elle est ouverte à tous les militants qui souhaitent partager leurs réflexions et débattre des enjeux actuels liés aux politiques culturelles.
Nos objectifs sont clairs et partagés : nous souhaitons :
- créer un espace militant de dialogue et de réflexion autour des politiques culturelles
- un lieu de participation, réactivité sur sujets d’actualité
- replacer la culture au cœur de notre réflexion politique dans la perspective des prochaines échéances électorales, notamment élections municipales.
- être un lieu de ressources pour intégrer les politiques culturelles dans les programmes et projets des prochaines municipales.
- proposer une vision opérationnelle  pour alimenter la réflexion et l’action des équipes et militants en campagne.
- intégrer  la diversité des territoires concernés (urbain, péri urbain, rural, intercommunalité)
L’idée est de réfléchir aux leviers de conception et d’action en faveur d’un projet culturel et de poser les bases de la définition même d’un projet culturel. La commission réaffirme le rôle prépondérant des collectivités locales dans la prise en compte du fait culturel ; les collectivités doivent aujourd’hui plus que jamais et notamment compte tenu du contexte de crise économique porter un projet culturel fort. Notre intention est à la fois de poser les bases d’une politique culturelle adaptable en fonction des territoires mais aussi des moyens d’actions. La commission propose de travailler à la rédaction d’un texte de référence  dont pourront se saisir les équipes de campagne, si elles le souhaitent. Il s’agit d’un travail collectif, chacun pourra y amener sa pierre !
Il est proposé d’animer la commission par des débats sur les sujets de fond (refondation de l’Ecole, volet éducation artistique, la question de la médiation, décentralisation…), des rencontres. Un espace de partage sera créé pour mettre à la disposition des militants des textes de référence. L’important reste de croiser nos regards, nos réflexions sur les questions de culture en tant que militant socialiste.                                                                                                            Commission animée par Catherine Labroue

Les derniers contenus multimédias